Alarme Phone Sahara (APS) est un projet de coopération entre des associations, des groupes et des personnes dans l'espace sahélo-saharien et en Europe avec le but de défendre la vie et laliberté de circulation des migrant-e-s contre des politiques migratoires répressives et souvent meurtrières. Les membres du réseau Alarme Phone Sahara sont basés au Niger, au Mali, au Burkina Faso, au Togo, au Maroc, en Allemagne et en Autriche. Le bureau de Alarme Phone Sahara se trouve à Agadez au Niger, qui est un carrefour de la migration dans la zone sahélo-saharienne. Il y a aussi un réseau de lanceurs d'alerte dans la région qui travaille en collaboration avec le bureau d'Agadez.

apprendre plus

Actualités▼

Témoignage de migrant-e-s refoulé-e-s de l'Algérie à Assamakka/Niger le 1ier Mai 2019

Selon ce témoignage de rescapés, un nombre de 600 personnes de multiples nationalités, parmi eux des femmes et des enfants, ont été délaissé-e-s à la frontière Algérie-Niger.

Lire la suite
Conseils aux migrant-e-s lors de la traversée du désert

Download the flyer as PDF

 

Lire la suite
Sensibilisation - pour quel objectif?

L'OIM (Organisation Internationale de la Migration) organise présentement une "caravane de sensibilisation" à travers des différentes villes du Niger (de Niamey à Tahoua, Agadez, Arlit et autres) pour "sensibiliser concernant les risques de la migration irrégulière et ses alternatives."

Mais quels sont les objectifs que l'OIM poursuit?

https://www.iom.int/news/awareness-raising-caravan-sets-month-long-trip-across-niger

Lire la suite
"Au Niger, l’UE mise sur la police locale pour traquer les migrants"

Un rapport sur mediapart.fr sur l'installation d'outils biométriques dans le cadre du système "Midas" - système d’information et d’analyse de données sur la migration - aux postes de contrôle frontaliers du Niger.

Refoulés d’Algérie, des migrants sont identifiés par l’OIM à Agadez au Niger, en 2018. © Francesco Bellina

© Francesco Bellina

"Midas" est financé par l'Union Européenne en collaboration avec le Japon et réalisé conjointement par l’OIM, l’Organisation internationale pour les migrations – créatrice et propriétaire du système Midas –, et Eucap Sahel Niger, la mission de "sécurité civile" de l'UE dans les pays Sahéliens.

Lire la suite

Derniers Rapports▼

vendredi, 10 mai 2019
Assamakka, frontière Algérie-Niger: Au moins 1316 personnes refoulé-e-s depuis 1ier Mai 2019 - situation alarmante des personnes mentalement malades

Selon le lanceur d'Alerte d'Alarme Phone Sahara, au moins 1316 personnes ont été refoulé-e-s de l'Algérie au Niger dans la zone du poste de frontière à Assamakka depuis le 1ier Mai 2019, souvent dans des conditions de violations de droits humains mettant leur vie en danger.

Lire la suite
vendredi, 03 mai 2019
03 Mai 2019: Aide au sauvetage de migrant-e-s nigérien-ne-s au val Kaouar en désert Tenéré

image sauvetage Latai 2

Images de sauvetage de 28 migrant-e-entre Achinouma et Latai en désert Tenéré.

Lire la suite
jeudi, 02 mai 2019
Nuit du 1ier au 2 Mai 2019: Vague de refoulements de l'Algérie au Niger

Des migrant-e-s perdu-e-s entre Point Zéro et Assamakka après refoulements de l'Algérie. Alarme Phone Sahara condamne les pratiques qui mettent la vie de personnes en danger.

Lire la suite
mardi, 05 février 2019
Mort dans le froid aux frontières maroco-algériennes

Au moins 8 migrant-e-s sont décédé-e-s dans les régions frontalières entre l'Algérie et le Maroc depuis le mois de Décembre 2018 jusqu'au 5 Février 2019. Selon un rapport de la part de Hassane Amari, activiste d'Alarmphone Oujda, les gens ont perdu leur vie dans le froid d'hiver ou ils sont tombé-e-s dans des fossés remplis d'eau de pluie froid.

Lire la suite