Alarme Phone Sahara (APS) est un projet de coopération entre des associations, des groupes et des personnes dans l'espace sahélo-saharien et en Europe avec le but de défendre la vie et laliberté de circulation des migrant-e-s contre des politiques migratoires répressives et souvent meurtrières. Les membres du réseau Alarme Phone Sahara sont basés au Niger, au Mali, au Burkina Faso, au Togo, au Maroc, en Allemagne et en Autriche. Le bureau de Alarme Phone Sahara se trouve à Agadez au Niger, qui est un carrefour de la migration dans la zone sahélo-saharienne. Il y a aussi un réseau de lanceurs d'alerte dans la région qui travaille en collaboration avec le bureau d'Agadez.

Apprendre plus >>>

Nouvelles▼

Migrant-e-s et réfugié-e-s expulsé-e-s au Niger malgré la crise de la Corona et bloqués dans les camps de l'OIM. Des protestations déclenchées par des conditions insupportables.

Alors que les frontières entre les États africains sont fermées en raison de la crise de Corona, les expulsions et les refoulements se poursuivent et des milliers de migrant-e-s et de réfugié-e-s sont bloqué-e-s dans des pays de transit comme le Niger. Des protestations se manifestent alors que les gens se plaignent des mauvaises conditions de vie à l'intérieur des camps et de la mauvaise gestion de l'OIM.

Lire la suite
Liberté pour Moussa Tchangari et les autres représentants de la société civile nigérienne!

Alarme Phone Sahara, ensemble avec Afrique-Europe Interact, soutient la lutte pour la libération des représentants de la société civile nigérienne arrêtés après une manifestation contre la corruption et la malgouvernance le 15 Mars 2020 à Niamey, capitale du Niger.

  

Soutenez, envoyez des lettres pour demander liberté pour Moussa Tchangari, Mounkaila Halidou, Sani Chekaraou, Moudy Moussa, Habibou Soumaila et Maikoul Zodi!

Lire la suite
Niger: Refoulements et confinement sous le signe de la crise de Covid-19

La situation face à la crise de Corona produisse également de nouveaux défis et de nouvelles souffrances pour les personnes sur les routes de fuite et de migration au Niger, car les frontières sont fermées et un bon nombre de personnes restent bloquées dans les camps et les centres de transit de l'OIM et du HCR.

© Info Migrants

Lire la suite
Témoignage de Galius Moumouni Efouad, actuellement au centre de transit de l'OIM à Arlit, Niger

Galius Moumouni Efouad était expulsé de l'Algérie à la frontière nigérienne proche d'Assamaka, mis en quarantaine et après emmené au centre de transit de l'OIM à Arlit.

Lire la suite

Plus de nouvelles >>>

Derniers Rapports▼

dimanche, 31 mai 2020
ALERTE AUX AUTORITÉS DU NIGER: DES GENS EN DÉTRESSE EN DÉSERT SUR L'AXE LIBYE-NIGER!

Des migrant-e-s qui se trouvent présentement sur l'axe Libye-Niger ont lancé un cri d'alarme aux autorités du Niger qu'ils sont bloqué-e-s en désert et en train de mourrir de soif. Ils appellent à l'aide auprès des autorités.

Attention: Photo partagée par des personnes en détresse peut heurter à la sensibilité!

Lire la suite
dimanche, 26 avril 2020
Déclaration de migrant-e-s malien-ne-s bloqué-e-s au Centre de Transit de l'OIM à Agadez

Un groupe de migrant-e-s du Mali qui étaient expulsé-e-s de l'Algérie au Niger et qui sont bloqué-e-s au Centre de Transit de l'OIM à Agadez, se sont adressé-e-s au peuple, aux autorités et au président du Mali avec la demande de faciliter leur retour au pays:

Déclaration vidéo sur Facebook Média A

Lire la suite
lundi, 20 avril 2020
Arlit: Proteste et révolte de personnes refoulées contre le blocage au camp d'OIM

A Arlit, près de 640 personnes, surtout des migrant-e-s refoulé-e-s de l'Algérie, sont présentement bloquées au camp de transit d'OIM. Le 20 Avril, les gens ont protesté et revolté contre les conditions insupportables dans lesquelles ils vivent présentement.

©Fatma Ben Hamad, "Obesrvateurs France 24"

Lire la suite
jeudi, 12 mars 2020
38 personnes secourues par une équippe d'APS dans le désert du Sahara entre le Niger et la Libye

Des pratiques de solidarité active, qu'il ne faut pas oublier même dans les moments où la crise de Corona semble marginaliser toute autre question:

Les 12 et 13 mars 2020, 38 personnes ont été secourues avec l'aide d'une équipe d'Alarme Phone Sahara près du puits de Mafrouss dans le désert près de la frontière entre le Niger et la Libye.

Lire la suite

Plus de rapports >>>