dernières nouvelles

dimanche, 18 juillet 2021
Nouvelles expulsions d'Algérie au Niger: 1288 personnes expulsées le 16 et 18 Juillet 2021

Les expulsions massives et régulières d'Algérie au Niger continuent pendant le mois de Juillet 2021. Avec au moins 1288 personnes expulsées le 16 et 18 Juillet 2021, le nombre des expulsé.e.es depuis début 2021 s'augmente à au moins 14869 gens.

lundi, 19 juillet 2021
Expulsions massives de migrants par l’Algérie vers le Niger : Que dit le droit ?

La loi est dure, mais elle reste la loi.

Mais quand une loi est appliquée sans tenir compte de certaines dispositions complémentaires qui l'accompagnent, elle risque de prendre une autre signification en dépit de la souveraineté des États. Ce qui se passe en Algérie vis-à-vis des étrangers depuis des années mérite une lecture des textes nationaux et internationaux. Un juriste nigérien Me Boubakar A. Mahamadou nous conduit dans un voyage littéraire pour comprendre l'application faite du droit national et international par les autorités algériennes pour organiser les expulsions de son territoire.

mardi, 13 juillet 2021
La galère des migrants guinéens

Ils sont au nombre de 16. Ils font partie de la vague des expulsés d'Algérie de fin du 1er semestre 2021. Après la rudesse du voyage et les exigences de la Covid 19, c'est au désespoir qu'est réduit le cauchemar de la migration.

 

samedi, 03 juillet 2021
Expulsions massives d'Algérie au Niger continuent en Avril, Mai, Juin et Juillet 2021

Après la grande vague d'expulsions en mars, au moins 7332 autres personnes ont été expulsées dans 12 convois d'expulsion d'avril à juillet 2021. Alarme Phone Sahara demande l'arrêt immédiat de cette politique d'expulsion et le respect de la vie et des droits humains des migrant.e.s et des réfugié.e.s.

mardi, 30 mars 2021
Nouvelles expulsions d'Algérie vers le Niger les 28 et 30 mars - 6249 personnes expulsées en mars 2021

Au moins 1285 personnes de plus ont été expulsées d'Algérie vers le Niger les 28 et 30 mars 2021. Le nombre total de personnes expulsées en mars 2021 s'élève donc à au moins 6249 personnes.

mardi, 23 mars 2021
Près de 5000 migrants expulsé-e-s d'Algérie vers la frontière du Niger en un mois alors que le Niger est frappé par une campagne de terreur meurtrière

Nouveaux convois d'expulsion de l'Algérie dans la zone frontalière désertique les 21 et 23 mars 2021. Au moins 137 personnes civiles assassinées dans la région de Tillia au Niger.

mardi, 16 mars 2021
Des milliers de personnes expulsées d'Algérie vers le Niger et le Mali en quelques jours. 60 personnes tuées dans un accident de bus lors du convoi d'expulsion? On demande la vérité et la clarification!

Les convois officiels et non-officiels d'expulsions massives depuis l'Algérie vers la frontière du Niger se poursuivent en mars 2021 dans des proportions sans précédent. 2098 personnes sont arrivées au poste de frontière d'Assamaka les 14 et 16 mars après d'avoir été expulsées d'Algérie, selon les Lanceurs d'Alerte d'Alarme Phone Sahara.

 

 
samedi, 13 mars 2021
De nouveau des convois d'expulsion d'Algérie en désert à la frontière du Niger!

Des convois d'expulsions officiels et non-officiels de l'Algérie vers la frontière du Niger se poursuivent en mars 2021. Selon les Lanceurs d'Alerte d'Alarme Phone Sahara, au moins 1054 personnes sont arrivées seulement en mars au poste de frontière d'Assamaka après avoir été explusées.

vendredi, 26 février 2021
Manifestations postélectorales au NIGER

En République du Niger, le deuxième tour des élections présidentielles qui a eu lieu le 21 février 2021 est suivi de protestations et d'émeutes pendant que les autorités de l'État tentent de réprimer les protestations par la répression contre les manifestant-e-s et des membres de l'opposition, entre autres en arrêtant plus de 468 personnes et en coupant le pays d'Internet.

vendredi, 29 janvier 2021
Soubresauts du retour de 172 ressortissant-e-s malien-ne-s expulsé-e-s d’Algérie

Reportage sur l'histoire de 172 personnes du Mali qui ont été bloquées à Agadez / Niger après avoir été expulsées d'Algérie et ont eu de gros problèmes avec la façon dont l'OIM a géré leur hébergement et leur retour au Mali.